Affaire Weinstein: un p’tit coup de Rouge?

Un peu d’actualité à chaud!

Harvey Weinstein, tout-puissant personnage de la galaxie hollywoodienne, vient de chuter. J’avoue que, il y a encore quelques jours, je ne le connaissais pas. Aujourd’hui, on en parle assez pour que tout le monde ait entendu parler de lui. Et qu’on puisse se faire une petite idée de son positionnement dans la spirale…

Vous savez que ce monsieur est un producteur de films à très gros budget, à Hollywood. Il fait un peu la pluie et le beau temps dans l’économie cinématographique et dispose d’un pouvoir colossal. C’est de ce pouvoir qu’il a usé auprès d’actrices célèbres, comme de jeunes filles novices, pour les obliger à des actes sexuels avec lui. Il utilisait également sans compter les services de call-girls dans tous les festivals auxquels il présentait des films, dont le festival de Cannes.

Plusieurs points nous renseignent quant à la spirale dynamique. Une impulsivité que rien ne vient limiter. Cet homme semble gouverné par ses impulsions, sexuelles bien sûr, mais pas uniquement.Le fait que son pouvoir lui permette de les satisfaire sur le champ est évidemment encourageant pour lui. J’ai en tête l’exemple de la Ferrari, lors d’un festival de Cannes:  » Comme par exemple, exiger à 3 heures du matin à la réception de l’hôtel une Ferrari, l’obtenir, ne pas venir la chercher finalement, et se plaindre le lendemain qu’elle soit de couleur rouge. » (l’Obs, 16 octobre).

L’impulsivité est donc couplée à la satisfaction immédiate de ses besoins ou désirs. L’insatisfaction, quand elle arrive, provoque un déchaînement de violence. Autre exemple (même article): 

« Mickaël Chemloul a été le chauffeur cannois de Harvey Weinstein pendant six ans. Et le 13 juillet 2013, c’est lui qui a été cassé :

« Harvey était furieux, parce que je n’avais pas trouvé les deux escort girls qu’il m’avait envoyé chercher dans une villa à Saint-Tropez. Il me hurlait dessus ‘stupid fucking driver !’, il m’a donné des coups pendant que je conduisais, a cassé mes lunettes, brisé un annulaire. On a failli avoir un accident. Je suis parti et j’ai déposé plainte. »

Il est capable d’établir des stratégies simples et à court terme pour obtenir ce qu’il veut lorsque la force et le pouvoir semblent insuffisants. Comme inviter une actrice dans sa chambre et sortir nu du bain lorsqu’elle arrive.

Enfin, il semble y avoir chez M. Weinstein aucun sentiment de culpabilité. Plutôt celui de vengeance (il a cassé des carrières).

Bien évidemment, tout nous indique un positionnement en niveau Rouge.

 

Du Rouge dans les éco-quartiers!

Un article du dauphiné Libéré m’a un peu interpellé. Il concerne les difficultés grandissantes rencontrées par les polices municipales de la région grenobloise. La citation suivante me semble parlante. Il s’agit des paroles d’un policier.

« Le problème que l’on rencontre tient à cette mentalité de quartier. On sait que c’est compliqué de travailler dans certains quartiers difficiles, mais ce que l’on constate, c’est qu’il n’y a plus d’intervention anodine. Le fait que certaines familles ont été déplacées et relogées au centre-ville dans les nouveaux quartiers que sont Jean-Macé et Caserne-de-Bonne pose des problèmes dans ces quartiers. Parce qu’ils ont toujours cet état d’esprit de contestation de l’autorité et la fâcheuse habitude de vouloir établir sur ce qu’ils considèrent comme leur territoire leur propre loi et leur propre autorité. Et le simple fait de se trouver sur “leur territoire” et de veiller à l’application de la loi peut devenir source de problèmes et de confrontation. »

Quand le Rouge s’introduit dans les zones bleues ou oranges, voire Vert… La Caserne-de-Bonne est un éco-quartier, le premier de France je crois. Jean Macé est un nouveau quartier, très moderne, à l’architecture originale, privilégiant les modes de transport doux et des pratiques écologiques. Grenoble est une ville à forte tendance Vert et sa municipalité est composée de Verts et d’Insoumis. Autant dire que les notions de vivre ensemble qui régissent ces lieux sont dominées par la pensée Vert. Certains quartiers défavorisés, les fameuses cités, sont souvent à dominante Rouge.  La vie y est influencée par la domination de la Force masculine, les micro-sociétés de type mafieux où domine la loi du plus fort, où un nombre non négligeable d’habitants  ne se soumettent pas aux règles imposées par la société et où la figure du policier est une provocation. Bref, je ne vais pas décrire ce que tout le monde connaît déjà bien. Evidemment, sans vouloir réduire ces lieux, plus riches qu’on le croit souvent, à des caricatures (sinon le mème Vert va me tomber dessus!).

On le sait, dans la spirale dynamique, on ne saute pas un étage. On ne passe pas du Rouge au Vert directement! Le Vert ne le comprend pas, tout à ses intentions égalitaires. L’arrivée d’individus et de groupes de personnes dominées par le mème Rouge dans un cadre Vert impose à tous une incompréhension dommageable et dangereuse. L’intention peut paraître louable, mais elle n’est pas suffisante: il est nécessaire d’accompagner les Rouges et sans doute les Verts aussi dans leur cohabitation. Il est indispensable de proposer aux Rouges des raisons pour lesquelles ils accepteraient de sacrifier leurs envies et de maîtriser leurs impulsions, de remettre en cause leur manière de voir le monde au-delà du fort et du faible, de l’argent facile et de l’emprise de la testostérone. Autrement dit, une certaine forme de rap. Passer du gansgsta rap à Abd al malik ne se fait pas naturellement.

Lectures

Vous souhaitez en savoir plus sur la Spirale dynamique? Laissons de côté, pour l’instant, ce qui relève de la langue anglaise et intéressons-nous au domaine francophone (ce qui réduit considérablement le champ).

Pour une formation complète, je vois mal comment ne pas parler de Fabien et Patricia Chabreuil qui, à Paris, assurent de très bonnes formations à la spirale dynamique, l’ennéagramme et la sociocratie: http://spiraledynamique.com/IDEOdynamic/index.php . Leur travail s’étend à des recherches passionnantes sur des sujets très divers. Ils sont aussi l’auteur du très bon livre: « La Spirale Dynamique : « Comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent ».

Autre livre en français: « Voyage au coeur de la spirale », de Yann Cano, thérapeute lorientais. Il s’agit-là d’une approche passionnante de la spirale dans ses applications intérieures, individuelles. On n’en ressors pas indemneSa lecture nous bouscule et nous rend, au bout du compte, plus forte.

Un autre livre, traduit celui-ci, de Max Herold: « la spirale des valeurs et de la pensée ». En cours de lecture…

A suivre…