Jean-Luc Mélanchon

J’ai annoncé une analyse succinte des dernières élections présidentielles françaises. La lettre ouverte de Philippe Torreton hier, dans l’Obs, à Jean-Luc Mélanchon me donne une belle occasion de commencer par le leader de la France Insoumise! J’ai attentivement regardé un documentaire sur ce même JLM, passé récemment sur LCP, où l’on suivait l’home politique jusqu’aux dernières minutes de l’élection. Autant ce documentaire que la lettre de Torreton confirment le ressenti que j’avais en termes d’ennéagramme et de spirale dynamique. les deux outils apportent leur éclairage, chacun à sa manière, mais de façon complémentaire et convergente.

L’identification de l’ennéatype de M. Mélanchon n’est pas bien sorcière. Tout dans sa posture physique, sa manière de regarder, sa facilité dans le conflit, laissent entrevoir le 8.  Son langage va dans le même sens: si Jean-Luc Mélanchon est un fin lettré, il sait créer spontanément des formules violentes, insultantes ou méprisantes. A titre d’exemple, je me souviens de ce « virez-moi ces vermines » lors d’un accrochage avec un cadreur de télévision (JLM avait pris un petit coup de coude). Le mental fonctionne bien, aussi je pense qu’il réprime l’émotionnel.

La colère est toujours très présente et est assumée, l’excès n’est jamais loin, même si, durant le temps de la campagne, il avait réussi à montrer un visage plus serein et pacifié. J’ai lu un article qui racontait que, pour sa rencontre avec lui, Benoît Hamon avait demandé conseil à l’un de ses amis qui connaît bien le leader du Parti de gauche. Celui-ci lui avait répondu, en substance: « c’est simple, Jean -Luc ne connaît que les rapports de force. Ne te laisse pas faire et tout ira bien ». Et c’est ce qui s’est produit, Hamon a répondu à la première provocation de JLM: « tu sais à qui tu parles? » Le 8 a dès lors apprécié son interlocuteur!

Il n’est pas difficile, non plus, de reconnaître chez lui un fort sentiment de justice.

Ce que soulève la lettre de Ph. Torreton  (l’Obs, 23 septembre) concerne le mécanisme de défense: le déni. La lettre s’intitule: « on ne construit pas l’avenir sur un déni de réalité ». http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170922.OBS5054/torreton-a-melenchon-on-ne-construit-pas-l-avenir-sur-un-deni-de-realite.html. Je vous laisse lire. dans le reportage de LCP, on voit bien JLM refuser de reconnaître sa défaite, contester les chiffres, même plusieurs heures après les résultats. Plus tard, il rejettera la faute sur B. Hamon. Ce déni, on le voit aussi à l’oeuvre lorsqu’il s’agit du Vénézuela et, auparavant, de Fidel Castro. Les icônes politiques de M. Mélanchon sont des hommes « forts ».

Enfin, on appréciera l’obligation des députés de la France Insoumise d’une discipline de vote qui les oblige à tous voter la même chose, c’est-à-dire comme JLM…

Une petite citation d’Alexis Corbière, bras droit de M.Mélanchon, que je vous laisse méditer:

« Ce verbe, cette façon de parler, ce que ses opposants considèrent comme des outrances,  font partie de la part de création de Jean-Luc.

Une étude biographique plus précise donnerait probablement une foule d’illustrations. N’hésitez pas à nourrir ici cette petite analyse.

J’aborderai cette analyse sous l’angle de la spirale dynamique dans un prochain article.

Merci de votre attention.

Elections présidentielles 2017

Voici déjà quelques mois que la France a élu son nouveau Président de la République. De nombreuses analyses ont été menées, sous des angles variés. Malheureusement, je n’en ai pas vues traitant le sujet sous l’angle de la spirale dynamique ou de la vision intégrale. Etant français, et sans me prendre pour un analyste politique de haut-vol, il me semble utile d’apporter ma contribution à l’analyse des présidentielles de 2017! Aussi, je consacrerai un article sur cet épisode politique très particulier.

En effet, dans cette élection, rien ne s’est passé comme prévu. Les lignes traditionnelles ont explosé, les forces en présence ont été renouvelées, des idées nouvelles sont apparues, des réflexes anciens sont de retour, des modes de fonctionnement originaux se sont manifestés… Ces élections ont été à la mesure du temps: chaotiques, surprenantes, instables…

A bientôt, donc, pour une lecture de la politique française sous le prisme de la Spirale et de la Vision intégrale. Et de l’ennéagramme, tant qu’à faire!…