Indiens d’Amazonie

J’ai récemment regardé un reportage (sur Arte): « les paradis perdus d’Amazonie ». Du point de vue de la spirale dynamique, c’était fascinant! Nous avions en images et presqu’en direct, le passage d’un niveau d’existence à un autre! En l’occurence, du Violet au Rouge.

A la frontière du Brésil et du Pérou, en pleine jungle amazonienne, sont installées des communautés indiennes sédentarisées. Côté péruvien, nous nous retrouvons dans un village d’Indiens habillés et ayant accès à certaines fonctionnalité modernes (alimentation, vêtements, soins…). le gouvernement est présent au travers de fonctionnaires spécialisés et d’un médecin. De l’autre côté du fleuve, c’est l’inconnu. On sait qu’il existe des communautés indiennes vièrges de contacts avec le monde extérieur. Au demeurant, le gouvernement péruvien interdit tout contact, afin de préserver ces tribus inconnues.

Mais, un jour, une centaine de jeunes hommes d’une tribu inconnue sort des bois et commence à traverser le fleuve. C’est filmé! En 2014, la tribuSapanahua, qui vivait jusqu’alors en autarcie dans la jungle, est sortie de son isolement. Quelques personnes du côté péruvien vont à leur rencontre, mais la langue des visiteurs est inconnue.  Leur leader est très véhément, s’énerve du fait qu’on le comprenne pas. Puis les jeunes hommes gens armés (armes traditionnelles) traversent le fleuve et envahissent le village et le pillent. Il y aura un mort (un enfant) côté « péruvien ». Les habitants n’opposent qu’une résistance verbale. Puis la plupart des jeunes indiens retraverse le fleuve avec les biens amassés. Certains restent, dont le chef. 

On trouve un traducteur qui comprend à peu près la langue, et le jeune chef explique que leur tribu est persécutée par les bucherons et braconniers blancs. Ils souffrent de la faim. Les jeunes ont donc migré, abandonnant sur place les plus âgés.

Que voit-on sous l’angle de la SD? Une tribu de type Violet rompt avec le violet en coupant le lien de parenté, de continuité générationnelle et géographique (abandon des vieux, migration). On voit le Rouge apparaître: les jeunes sont derrière un chef jeune et charismatique (force et soumission). Ils pillent en laissant pleine expression à leur impulsivité individuelle: on voit clairement un de ces indiens découvrant les vêtements  et objets dans une maison, « c’est quoi, çà? ». Il n’a aucune idée de ce que c’est, mais il dit: « il me le faut, c’est à moi! ». Et il s’en empare, malgré les protestations de l’habitant. C’est le « je veux, tout de suite, par la force » du Rouge. Impulsivité égocentrique.

Il serait intéressant, à présent, d’analyser le niveau des indiens « péruvianisés ». En tout cas, leur réaction a été de traverser le fleuve à leur tour, armés, et de casser toutes les armes des indiens d’en face. Ceux-ci se retrouvent ainsi sans armes et ont le plus grand mal à chasser. mais je ne vois pas vraiment de Rouge dans cette démarche, les tribus en Violet étant sujettes aux guerres tribales. Vraiment passionnant à visionner!

Lectures

Vous souhaitez en savoir plus sur la Spirale dynamique? Laissons de côté, pour l’instant, ce qui relève de la langue anglaise et intéressons-nous au domaine francophone (ce qui réduit considérablement le champ).

Pour une formation complète, je vois mal comment ne pas parler de Fabien et Patricia Chabreuil qui, à Paris, assurent de très bonnes formations à la spirale dynamique, l’ennéagramme et la sociocratie: http://spiraledynamique.com/IDEOdynamic/index.php . Leur travail s’étend à des recherches passionnantes sur des sujets très divers. Ils sont aussi l’auteur du très bon livre: « La Spirale Dynamique : « Comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent ».

Autre livre en français: « Voyage au coeur de la spirale », de Yann Cano, thérapeute lorientais. Il s’agit-là d’une approche passionnante de la spirale dans ses applications intérieures, individuelles. On n’en ressors pas indemneSa lecture nous bouscule et nous rend, au bout du compte, plus forte.

Un autre livre, traduit celui-ci, de Max Herold: « la spirale des valeurs et de la pensée ». En cours de lecture…

A suivre…

 

Elections présidentielles 2017

Voici déjà quelques mois que la France a élu son nouveau Président de la République. De nombreuses analyses ont été menées, sous des angles variés. Malheureusement, je n’en ai pas vues traitant le sujet sous l’angle de la spirale dynamique ou de la vision intégrale. Etant français, et sans me prendre pour un analyste politique de haut-vol, il me semble utile d’apporter ma contribution à l’analyse des présidentielles de 2017! Aussi, je consacrerai un article sur cet épisode politique très particulier.

En effet, dans cette élection, rien ne s’est passé comme prévu. Les lignes traditionnelles ont explosé, les forces en présence ont été renouvelées, des idées nouvelles sont apparues, des réflexes anciens sont de retour, des modes de fonctionnement originaux se sont manifestés… Ces élections ont été à la mesure du temps: chaotiques, surprenantes, instables…

A bientôt, donc, pour une lecture de la politique française sous le prisme de la Spirale et de la Vision intégrale. Et de l’ennéagramme, tant qu’à faire!…

le grand changement

Transcender et inclure la modernité -ou le rationnel-industriel- signifierait que nous devrons 1) être ouverts à des modes de conscience qui se situent au-delà de la simple rationalité et 2)les fixer dans des formes structurelles techno-économiques qui se situent au-delà de l’industrialisation. En d’autres mots, un changement de conscience fixé dans un changement d’institutions. La vision d’un monde approprié pour une phase, ayant rempli ses missions, vit maintenant dans ses propres exhalaisons. Nous respirons notre propre gaz d’échappement. Et la manière dont nous négocierons cela déterminera si une vision du monde nouvelle et plus adéquate va émerger pour désamorcer ces problèmes ou si nous allons être enterrés dans nos propres déchets.

Ken Wilber