Affaire Weinstein: un p’tit coup de Rouge?

Un peu d’actualité à chaud!

Harvey Weinstein, tout-puissant personnage de la galaxie hollywoodienne, vient de chuter. J’avoue que, il y a encore quelques jours, je ne le connaissais pas. Aujourd’hui, on en parle assez pour que tout le monde ait entendu parler de lui. Et qu’on puisse se faire une petite idée de son positionnement dans la spirale…

Vous savez que ce monsieur est un producteur de films à très gros budget, à Hollywood. Il fait un peu la pluie et le beau temps dans l’économie cinématographique et dispose d’un pouvoir colossal. C’est de ce pouvoir qu’il a usé auprès d’actrices célèbres, comme de jeunes filles novices, pour les obliger à des actes sexuels avec lui. Il utilisait également sans compter les services de call-girls dans tous les festivals auxquels il présentait des films, dont le festival de Cannes.

Plusieurs points nous renseignent quant à la spirale dynamique. Une impulsivité que rien ne vient limiter. Cet homme semble gouverné par ses impulsions, sexuelles bien sûr, mais pas uniquement.Le fait que son pouvoir lui permette de les satisfaire sur le champ est évidemment encourageant pour lui. J’ai en tête l’exemple de la Ferrari, lors d’un festival de Cannes:  » Comme par exemple, exiger à 3 heures du matin à la réception de l’hôtel une Ferrari, l’obtenir, ne pas venir la chercher finalement, et se plaindre le lendemain qu’elle soit de couleur rouge. » (l’Obs, 16 octobre).

L’impulsivité est donc couplée à la satisfaction immédiate de ses besoins ou désirs. L’insatisfaction, quand elle arrive, provoque un déchaînement de violence. Autre exemple (même article): 

« Mickaël Chemloul a été le chauffeur cannois de Harvey Weinstein pendant six ans. Et le 13 juillet 2013, c’est lui qui a été cassé :

« Harvey était furieux, parce que je n’avais pas trouvé les deux escort girls qu’il m’avait envoyé chercher dans une villa à Saint-Tropez. Il me hurlait dessus ‘stupid fucking driver !’, il m’a donné des coups pendant que je conduisais, a cassé mes lunettes, brisé un annulaire. On a failli avoir un accident. Je suis parti et j’ai déposé plainte. »

Il est capable d’établir des stratégies simples et à court terme pour obtenir ce qu’il veut lorsque la force et le pouvoir semblent insuffisants. Comme inviter une actrice dans sa chambre et sortir nu du bain lorsqu’elle arrive.

Enfin, il semble y avoir chez M. Weinstein aucun sentiment de culpabilité. Plutôt celui de vengeance (il a cassé des carrières).

Bien évidemment, tout nous indique un positionnement en niveau Rouge.